Bo Bun vietnamien

L’autre jour je suis tombé sur une recette de Bo Bun dans un magazine de cuisine et j’ai tout de suite eu envie de tester cette recette qui m’avait l’air simple, diététique et surtout très appétissante.

Bo-Bun-vietnamienLe résultat fut à la hauteur de mes espérances et va certainement devenir un classique chez nous.

Avant de lire cette recette j’avais déjà entendu parler du Bo bun mais sans vraiment savoir ce que c’était.

Apparemment cette recette est un grand classique de la cuisine Vietnamienne et devient « à la mode » par chez nous, et comme pour certaines recettes Françaises (le pot-au-feu, la blanquette, le gratin Dauphinois…) il existe une multitude de variations et chacun possède SA propre recette avec son ptit truc en plus (ou en moins).

J’ai donc choisi de vous présenter une version du Bo Bun avec du boeuf mariné à la citronnelle car j’adore le goût du citron, aussi cette recette est souvent accompagnée de Nems.

Au Vietnam, Bo = Bœuf et Bun = vermicelle de riz. Cette recette est en fait un « assemblage » de plusieurs préparations qui se mangeront ensemble, le tout accompagné d’un Nuoc-Mâm amélioré.

Dans cette recette le Bo Bun se compose de :

Bien que les recettes de toutes ces préparations soient déjà sur le Blog j’ai choisi de les remettre ici afin d’avoir un déroulé simple et logique de la recette au lieu de vous faire voyager de pages en pages.

Il est à noter que les proportions sont données pour environ 4 personnes.

 Etape 1 : Les carottes vinaigrées

  • 2-3 carottes coupées en julienne
  • 1 tasse de vinaigre de riz (ou de vinaigre blanc)
  • 1 tasse de sucre semoule
  • 1.5 tasse d’eau chaude
  • 1 càc de sel fin

D’abord il faut couper les carottes en julienne. Il s’agit en fait de les couper en minces lanières de 4 à 5 cm sur 1 mm d’épaisseur. Tout ceci à l’air super précis et compliqué mais pas de panique vous pouvez utiliser un économe ou une râpe si vous n’êtes pas des pros du couteau, la recette sera quand même super bonne !

Ensuite c’est tout simple, vous versez dans un grand bol ou un bocal (si vous souhaitez en faire une quantité plus importante) l’eau chaude et le sucre puis vous remuez jusqu’à complète dissolution .

Puis il faut ajouter le vinaigre de riz, la cuillère de sel et enfin les carottes taillées en julienne.

Idéalement il faut laisser reposer 24h mais 2 heures suffisent déjà à avoir un résultat acceptable.

Et si vous êtes vraiment pressé et que 2 heures vous semblent déjà trop longues alors il faut baisser la quantité d’eau… mais le résultat ne sera pas aussi bon qu’avec un long repos. A vous de voir !

Etape 2 : Les vermicelles de riz et le concombre

  • 400 grammes de vermicelles de riz
  • 1 concombre taillé en allumettes

Faire cuire les vermicelles dans une casserole d’eau bouillante en suivant les instructions sur le paquet, les rincer à l’eau froide et égoutter.

Tailler le concombre en allumettes et réserver.

Etape 3 : Le boeuf à la citronnelle

  • 400 grammes de bœuf tendre (hampe, bavette, filet, rumsteak)
  • 2 bâtons de citronnelle
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 2 càs d’huile neutre (tournesol)
  • 1 càs de cassonade (ou de sucre)
  • 2 càs de Nuoc-Mâm pur (du commerce)
  • 1 oignon émincé

Préparation de la citronnelle :

Alors la citronnelle est un peu comme un oignon et possède plusieurs couches, les premières couches sont assez fibreuses et assez « dures » et il faut les enlever car elles ne sont pas agréables sous la dent. Plus on approche du centre du bulbe et plus c’est tendre.

Dans cette recette nous utiliserons seulement le bulbe de la citronnelle, le reste de la tige peut être conservé pour une utilisation ultérieure.

Il faut donc enlever les premières enveloppes de la citronnelle et l’émincer TRÈS finement.

Voici le résultat que j’obtiens :

citronnelle

Voici une petite vidéo pour vous donner une idée de la préparation de la citronnelle :

Marinade pour le bœuf :

Pour que le bœuf puisse prendre tous les arômes de la citronnelle il faut le faire mariner.

Dans un saladier, mettre :

  • l’ail haché
  • la citronnelle
  • le Nuoc-Mâm pur
  • l’huile
  • le sucre

Ajouter ensuite le bœuf émincé puis mélanger le tout et laisser mariner au moins 20 minutes.

En ce qui concerne le morceau de bœuf utilisé il faut qu’il soit tendre, je prends personnellement de la hampe qui est meilleure marché que le filet. La hampe est un morceau de viande situé sur le ventre du bœuf. Elle correspond au diaphragme, c’est une « pièce noble » qui fait partie des morceaux à fibres longues, comme l’onglet ou la bavette.

Si vous n’en trouvez pas vous pouvez prendre à la place de la bavette, de l’onglet, du rumsteck ou du filet mais là ce n’est pas le même prix…

Pour la recette il faut découper la viande en fines lamelles, c’est important pour que la cuisson ne soit pas trop longue et que la viande garde toute sa tendreté.

 Hampe de Boeuf

Le bœuf dans sa marinade :

marinade de boeuf

La cuisson du bœuf :

Faire chauffer un peu d’huile dans le Wok, ajouter un oignon émincé et mettre la viande à cuire quelques minutes.

Si la quantité de bœuf est trop importante pour la taille du Wok il faut mieux procéder en plusieurs fois en débarrassant à chaque fois la viande dans un plat. Ceci afin d’éviter que la température du Wok ne descende trop et que le bœuf ne relâche toute son eau, ce qui aurait pour effet de le faire bouillir.

Le bœuf peut s’accompagner de riz ou de nouilles de riz chinoises.

Etape 4 : La sauce Nuoc-Mâm « améliorée »

  • 3 càs de sucre
  • 4 càs de sauce Nuoc-Mâm du commerce
  • 2 càs de jus de citron
  • 2 càs de vinaigre de riz
  • 10 càs d’eau chaude
  • 2 gousses d’ail pressé
  • du piment rouge à votre convenance

La préparation est toute simple : mélanger ensemble tous ces ingrédients ! Vous pouvez en préparer une plus grande quantité en respectant les proportions.

Etape 5 : Le dressage

Vous pouvez prendre une assiette creuse ou un bol afin de servir le plat, dedans il faut mettre :

Idéalement il faudrait rajouter des herbes aromatiques et des échalotes grillées (en épicerie asiatique).

Régalez-vous bien !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *